TÉLÉPHONE: 450-587-5901 | VILLE DE CONTRECOEUR

Questions / Réponses

A+ A- A

Les questions les plus fréquemment posées sur le pôle logistique régional de Contrecœur

Q            Le pôle logistique régional de Contrecœur est-il en compétition avec celui de Vaudreuil-Soulanges ?

            Non, dans la Stratégie maritime, il est prévu d’avoir deux pôles logistiques en Montérégie soit un à Contrecœur et un autre dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Il s’agit de deux pôles complémentaires. Le pôle logistique régional de Contrecœur sera relié au port de Montréal ouvert 12 mois par année, et sera axé plus spécifiquement sur des entreprises nécessitant du transport maritime.

Q            Est-il vrai que le pôle logistique entraînera des dizaines de trains supplémentaires par jour ?

            La construction d’un nouveau terminal à Contrecœur permettra, à terme, la manutention de 1,15 million de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds). Il est présentement estimé que la fréquence des trains occasionnée par l’exploitation à plein rendement sera d’un à deux trains intermodaux par jour lorsque le terminal aura atteint sa pleine capacité.

Q            L’agrandissement du Port de Montréal à Contrecœur et l’arrivée du pôle logistique causeront-ils une augmentation du transport de matières dangereuses sur les voies ferrées ?

R           Non, seules des marchandises par conteneurs seront reçues au nouveau terminal portuaire. Il n’y aura donc pas de transbordement de produits pétroliers, par exemple. Dans une perspective standard de sécurité, certaines marchandises conteneurisées sont réglementées et feront l’objet d’un contrôle. En termes d’intervention, l’APM peut réagir grâce à une équipe en prévention des incendies qualifiée pour des interventions sur des matières réglementées et un Centre de contrôle ouvert 24 h/24 h, 365 jours/an qui coordonne les interventions lorsque nécessaire. L’APM possède son propre plan de mesures d’urgence, et coordonne ses actions avec les services d’urgence des municipalités où se déroulent les opérations.

Q            La présence de rainettes faux-grillon dans le secteur du pôle logistique freinera-t-elle le développement ?

            Un inventaire est en cours pour préciser les habitats précis. Nous avons déjà entamé des échanges avec les groupes environnementaux et les ministères concernés afin de réaliser ce projet dans les meilleures conditions. Des spécialistes seront consultés afin de minimiser les impacts environnementaux. L’engagement de la Ville envers la population a toujours été de trouver un équilibre entre le développement économique et la protection de nos écosystèmes.

Q             Quelles sont les prochaines étapes du projet commercial Cité 3000 ?

R             Le projet suit son cours. Le consortium composé du Fonds de solidarité immobilier FTQ et Consortium immobilier Grilli Samuel prépare les terrains pour accueillir les premiers investissements. Une partie des terrains sera prête pour le printemps 2017 alors que l’autre partie est prévue pour la fin 2018. Par la suite, la mise en place des infrastructures permettra d’accueillir les premiers investissements à partir de l’automne 2017. Pour tous les détails, veuillez consulter le site www.cite3000.com