TÉLÉPHONE: 450-587-5901 | VILLE DE CONTRECOEUR

Questions / Réponses

A+ A- A

les zones industrialo-portuaires du Québec selon le Ministère de l’Économie de la Science et de l’Innovation

Q      Pourquoi favoriser le développement des zones industrialo-portuaires ?

R      Le Québec peut compter sur un réseau portuaire commercial de calibre mondial. Plusieurs entreprises ont su tirer profit des installations portuaires en s’implantant au sein des zones industrielles situées près des ports.

La localisation à proximité d’un port représente un réel avantage comparatif sur lequel s’appuie un grand nombre d’entreprises, notamment celles du secteur manufacturier. Ces territoires névralgiques sont donc essentiels à la vitalité économique du Québec.

Le contexte actuel est propice à la croissance des activités manufacturières au Québec. Des facteurs comme la baisse du taux de change, la relance de l’économie américaine et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne influencent favorablement les perspectives du secteur manufacturier au Québec.

Q     Quels sont les objectifs visés ?

R      Le gouvernement vise, par le développement des zones industrialo-portuaires, à favoriser la réalisation de projets d’investissement manufacturiers afin de créer des emplois et d’augmenter la valeur des exportations québécoises, et ce, dans une perspective de développement durable.

De plus, le développement industriel près des ports permettra d’optimiser l’utilisation des infrastructures.

  • Au cours des quinze prochaines années, le gouvernement anticipe la réalisation, dans les zones industrialo-portuaires, de projets industriels représentant des investissements de plus de 2,4 milliards de dollars et une création d’environ 3 000 emplois.
  • En exploitant plus intensivement le potentiel des sites industriels portuaires, le Québec améliorera sa balance commerciale et s’intégrera davantage à l’économie mondiale, qui est en constante transformation.
  • Le transport par bateau émet quatre fois moins de gaz à effet de serre (GES) que le transport par train et jusqu’à neuf fois moins de GES que le transport par camion. Les interventions du Québec favoriseront à la fois son développement économique et l’atteinte de ses objectifs de réduction des GES.  

Q      Où les zones industrialo-portuaires seront-elles situées ?

R      Visualisez la carte zip en cliquant ici